Tout reste à inventer...

Il était une fois...

Comme à En-Vie De Rire nous aimons ce "il était une fois" ! Il ouvre sur le champ des possibles, sur le chant des possibles...Et comme il est fleuri ! Comme il peut l'être ! Et comme il coule de source ! De source...Source...

Nous voici déjà à l'heure où nous rangeons nos robes à fleurs, nos bermudas, nos souvenirs d'été ; où nous goûtons aux derniers instants sous le bon vieux tilleul, à l'abri du soleil où tranquillement nous dégustons le thé. Doux instants paisibles où l'oiseau chantant nous rappelle ô combien que la vie est précieuse !

Nous quittons pas à pas nos rivages estivaux pour d'autres rivages, non moins agréables, non moins doux, non moins chantants, mais pour des ailleurs aux contours incertains... Comme une peinture de Turner...

Il nous reste à dessiner, à écrire, inventer, imaginer, à rêver et composer la toile que nous aimerions inscrire sur la grande fresque de la vie .
Comment ? Ah oui comment ?! Et bien peut-être en commençant à plonger au coeur de nous-mêmes, à étreindre et accueillir ce qui est là dans l'instant, inconditionnellement, et ainsi apprendre à mieux nous connaître, à mieux nous aimer, à mieux aimer aussi.

Et de quelle façon ? Ah oui de quelle façon ?! Et bien de la manière la plus légère, la plus joyeuse possible, peut-être même la plus mystérieuse, la plus troublante et déroutante, et la plus passionnante aussi pour les troubadours que nous sommes !
Alors comment ? Ah oui, comment ?! ... En OSANT ! En laissant émerger le clown qui est en nous ; cette partie de nous qui ne ment pas, jamais.

Alors cracheurs de feu de lumière et d'émotions, faiseurs de rêves, artistes d'âmes, poètes,  jaillisseurs de possibles, inventeurs en tous genres, farfelus, fous d'existence, écrivains de coeur, peintres de vie, compagnons de fortune ; partons dès aujourd'hui sur les chemins de confiance.
Mettons de la couleur à nos pas, des envies dans nos besaces, la joie en bandoulière, le coeur en pinceau, la vie comme étendard et allons, allons...

Bienvenue à toi l'ami, le pèlerin, en ces nouveaux temps où tout reste à écrire et tout à inventer...

Le programme c'est par ici !