Vous êtes à la page : Newsletter > Demandez l'programme
Demandez l'programme  Newsletter Demandez l'programme L Observatoire des Arts de l’Etre

Chère amie rebelle,

 

Il m’est difficile de ne pas m’égarer en t’écrivant, de ne pas te conter toutes mes traversées, tous mes questionnements, de ne pas te dire que le pourquoi de l’existence m’envahit trop souvent, qu’il ne m’est pas aisé d’être de ce monde, que ce qui m’oblige me serre et me révolte, que les moules sont toujours trop grands ou trop petits, car je n’aime pas les moules ou seulement quand elles sont parsemées de curry ! De l’épice voyons ! Qu’il m’est difficile aussi de ne pas te dire à quel point cette vie me passionne, même si je ne la comprends pas - mais y a-t-il quelque chose à comprendre ? Que j’aime les tulipes et les roses, que je savoure les moments de rires, qu’il m’est agréable de ne rien faire, que la poésie et les gens me font trembler dans le sens vibrer, émouvoir, vivre. Qu'il m'est difficile de ne pas te dire que cette humanité m'interroge m'agite et me transporte.

 

Je lutte pour ne pas en dire plus long, au secours ! Combien de temps cela durera ? Peut-être le temps de ces quelques nouvelles et la prochaine fois je prendrai à nouveau des chemins de découvertes, de rêverie, de contemplation, des chemins où le pas est paisible et juste et où sur ses bordures poussent des fleurs qui n’existent pas encore. Mais voilà que je m’égare à nouveau !

 

Allez allez, il faut que je fasse plus court, il faut que mon message soit impactant, il faut que … STOP ! La magie n’est pas dans le « il faut » mais dans l’harmonie avec ce que nous vivons ressentons et c'est pour cela que j’ai créé le stage clown « je me fous la paix », car je pressens que tu es peut-être de celles qui ne se sentent pas en harmonie, qui ne cessent de se juger, se comparer,  s'obliger, se se se … ou  qui n'osent pas la scène, ou simplement pas créer, se créer ( !) et c’est aussi pour ça que j’ai conçu ce stage « Re-Création ».

Bon d’accord je fais encore trop long mais j'accepte que tu aies abandonné ou que tu abandonnes la lecture,  parce qu’une partie de moi aura été congruente ; celle qui aime s’évader rêver et vivre.

 

J’ai réalisé il y a peu, très peu ; hier ? Quelques heures ? que l’Observatoire des Arts de l’Etre c’était le dojo du clown car oui « dojo » en japonais signifie « lieu d’entraînement » et étymologiquement « lieu avec un chemin ». L’Observatoire est bien cela, à la fois un lieu d’entraînement et un chemin.

Je t’invite à venir des à présent, dans 10 ans dans 20 ans dans 100 ans, hier et là tout de suite, à venir par surprise, par chute, par joie ou par décision, pratiquer au dojo l’art du clown, de l’audace d’être soi et au-delà de soi.

 

La programmation de la saison prochaine est déjà annoncée : C'est ici et !

Quant aux deux stages du mois d’août qui sont chers à mon cœur (comme tous les autres d’ailleurs) et dont je t’ai parlés plus haut, en voici les liens :

 

"je me fous la paix"

"Re-Création"

 

A bientôt sur le chemin…

 


Gardienne de l’Observatoire des Arts de l’Etre