Vous êtes à la page : Newsletter > Choisir la joie
Choisir la joie  Newsletter Choisir la joie L Observatoire des Arts de l’Etre

Il est des petites perles, des bouquets de fleurs blanches au bord de nos matins, qui appellent à la joie et à prendre le chemin sans but et sans raison. Voilà que le printemps a poussé loin l’hiver et que dans nos jardins le potager s’éveille. La campagne elle aussi s’illumine de soleil et les baies qui s’éveillent exhalent leurs parfums. Tout ici nous invite à dresser notre table, y poser quelques fraises du pain de la rhubarbe, pour accueillir l’ami qui vient en visiteur passer auprès de nous de délicieuses heures. Il est des petites perles au bout de notre nuit qui appellent au rêve à d’infinis Possibles. Celle que j’ai cueillie à l’orée du matin a fait qu’en moi s’éveille un indicible espoir. Celui qu’en nous se niche, par-delà du chagrin, une ineffable joie et la force du choix.  Ce bouquet de sagesse tout fraîchement cueilli, j’aimerais te l’offrir, comme on offre un présent à celle ou celui que le cœur a choisi. Que belle soit ta journée et bien beau ton chemin et que seule la joie détermine tes choix.

 

« Maintenant il lui fallait agir comme s’il rêvait, afin d’apprendre à espérer n’importe quoi. Puisque tout semblait perdu, c’était le seul moyen de s’éveiller à une vie renouvelée, comme il le désirait … »

André Dhôtel « Le Soleil du désert »

 

Les stages d’été sont d’ores et déjà ouverts aux réservations (et ça a commencé !). Le premier « Re-Création » sera consacré à modeler, raffermir, affirmer nos créations intérieures en les étirant et surtout, en étirant notre clown qui a bien envie de prendre de l’ampleur de la couleur et de l'espace ! Le second « je me fous la paix » mettra l’accent sur nos mécanismes internes qui nous demandent toujours plus, toujours mieux, toujours … fatigant non ? et nous nous fouterons la paix ! Facile ? Mon petit doigt me dit que ce n’est pas si facile que ça !

 

 

 

Quels que soient les stages et leur thématique, la joie est un point d’ancrage …

 

A bientôt et que la joie demeure...

 

Véronique