Le clown fait son ménage

A l'avenir, il sera tout à fait normal de répondre à la question : « tu viens déjeuner ? » par : « Non, je vais rire d'abord ! »

Docteur Dyan Sutorius

Les inscriptions sont ouvertes

« Envie De Rire » vous propose 6 « jour-nez » où vous pourrez dépoussiérer vos clowns lors d'impros et de jeux. L'occasion aussi de rencontrer d'autres clowns.

D'ores et déjà vous pouvez noter sur vos agendas :

25 septembre 2011
30 octobre 2011
15 janvier 2012 complet
11 mars 2012 complet
6 mai 2012 complet
24 juin 2012 complet

dépoussiérer c'est vivre les 3C

Pré-requis ? Avoir vécu une première expérience clown

Où ? Angers

Horaires ? De 9h00 à 17h30

Combien ? 41€

Groupe limité à 8 personnes pour préserver la qualité de l'écoute et de l'expérience.

Pour tous renseignements, nous vous invitons à nous écrire par la rubrique « contact » ou par téléphone au 06 84 39 21 78

« Vœux-nez monter les escaliers et ouvrir votre trésor »

J'ai fait un rêve, un rêve étrange…

Un vieux manoir perdu au milieu de la Lande. Des pièces obscures comme abandonnées des vivants. Des chandeliers dont seulement quelques-uns peinent à soutenir une flamme vacillante ; comme animés encore d'une lueur d'espoir. Des toiles d'araignées qui me disent que je ne suis pas la bienvenue. Le plancher qui grince ici et là, le froid qui me fige, la nuit qui me terrifie.

L'escalier est là devant moi comme une invitation au voyage, une marche de la dernière chance.
Lentement, pas après pas, le regard rivé vers un sommet inconnu, j'affronte ma peur. Je sens la sueur s'écouler le long de mon dos, de mes tempes, de mon corps tout entier. Serais-je entrain de commettre une folie ? Sensation de ne pas avoir le choix. Je continue mon chemin ; lenteur effroi mais… Détermination. Je veux savoir ce qui m'attire, coûte que coûte, quoiqu'il arrive. Connaître enfin. Bientôt...

Le sommet se rapproche, vertigineuse sensation. Défaillance, mes forces me lâchent, je vais tomber c'est sûr ! Pourtant une ressource étrange me soutient. Je résiste, j'atteins une porte ; c'est ici je le sais ! Le souffle est court, ma gorge desséchée. Je fixe la poignée ; il est encore temps de revenir sur mes pas…
Non, définitivement non ! J'ouvre la porte. Ca y est, je suis rentrée.

Du même pas j'avance vers le fond de la pièce. Ca ne peut-être que là. Mais quoi ? Ça. Je sais que ce sera ça. J'entrevois une malle. Tremblante et terrifiée j'avance à petits pas. Je suis arrivée je le sais.

J'ouvre la malle poussiéreuse. Grincement. Ma poitrine se déchire aux battements puissants de mon cœur. Vais-je tenir ? Je tiens, je respire. Mes yeux se ferment un instant. Ai-je vraiment envie de savoir ? Il est trop tard pour reculer.
Je les ouvre à nouveau. C'est là devant moi !

Un miroir, un clown poussiéreux. Il me sourit. Des minutes se passent dans le silence et la douceur.
Puis, d'une voix que je croirais la mienne il me dit « Je t'ai attendu longtemps mais tu es là, à jamais réunis… »

Je me suis alors réveillée…

J'avais compris.